Témoignage: Johan Devroe, volontaire

"Je suis depuis toujours un fervent cycliste, et j’ai donc rapidement eu l’idée d’organiser un marathon de spinning : Cyclo4Cancer. La première édition a rassemblé environ 300 sportifs et permis de récolté 4500 euros au profit de la Fondation contre le Cancer. Un beau résultat mais aussi une incroyable source de motivation. Sous la bannière de Cyclo4Cancer, nous avons aussi organisé une vente de vin, une soirée quiz et la vente de maillots de cyclisme, pour porter notre message même pendant les manifestations internationales."


Du sport contre le cancer


"Dans le cadre de Cyclo4Cancer, j’ai eu de nombreux échanges avec la Fondation contre le Cancer et c’est ainsi que j’ai entendu parler des Relais pour la Vie. On m’a demandé si j’étais partant pour organiser un Relais pour la Vie dans ma région. Il n’y en avait pas encore en Flandre-Occidentale. J’ai pensé : pourquoi pas ? Je suis cycliste, mais j’aime aussi courir, donc le concept me plaisait. Nous nous sommes lancés à deux, avec Lieve Maes, dans l’organisation du Relais pour la Vie de Kortrijk. Aujourd’hui, je vois vraiment cet événement comme ‘mon bébé’. Le mettre sur pied a été très enrichissant, une vraie expérience de vie !
En septembre, quand la date est enfin arrivée, c’était indescriptible. Nous pouvions compter sur un comité de volontaires fantastiques, un programme bien rempli, un grand nombre d’équipes participantes, beaucoup de visiteurs,  le soutien de la Fondation contre le Cancer et de la Flandre-Occidentale… La chaleur, la solidarité, toute cette gratitude et ces émotions que l’on revivra souvent par la suite… c’était la plus belle des récompenses pour tout notre travail. Un journaliste du Runnersworld a même parlé du Relais de Kortrijk comme de la plus belle course au monde. Sans oublier ce chèque de 210 000 euros. Quel résultat !"


Ensemble, nous sommes plus forts


"En tant que patient, j’ai bien sûr toujours la crainte que le cancer revienne, surtout au moment des contrôles périodiques. Mais tous ces événements, ces initiatives qui voient le jour, vous font prendre conscience que vous ne vous battez pas seul. Et puis je sais que la recherche progresse année après année. Certains traitements proposés aujourd’hui n’étaient pas envisageables il y a quelques années. En soutenant la recherche, ce sont nos chances de survie que nous faisons augmenter. C’est aussi simple que cela.


Pour moi, c’est facile de faire du volontariat car je l’intègre le plus possible dans ce que j’aime faire : le sport, le cyclisme, la course à pied, les rencontres. Et Relais pour la Vie est contagieux ! Aujourd’hui, ma compagne s’implique aussi dans le comité et mes enfants participent au Relais, tout comme des collègues et amis. Vous seriez étonnés de la rapidité avec laquelle l’enthousiasme grandit ! Le cancer, cela touche vraiment tout le monde. De plus, cela conduit parfois à des rencontres inoubliables. Ainsi, lors du deuxième marathon de spinning,  j’ai fait la connaissance d’un de nos collègues américains qui avait participé au Relay for Life lorsqu’il était étudiant. C’est beau de se rendre compte que ce concept est international, et que l’on se bat tous pour la même cause."


Johan Devroe, volontaire

Aidez-nous dans notre mission : partagez cette page avec vos amis et votre famille !