Global Heroes of Hope: Marie-Frédérique Charles-Antoine

 

Le cancer a bouleversé la vie de Marie-Frédérique à plusieurs reprises. Sa grand-mère maternelle est décédée du cancer du sein en 1987, et sa maman à l’âge de 55 ans d’un cancer du poumon découvert par les métastases au cerveau. Mais quand elle a elle-même été touchée par la maladie, elle est restée positive : « ÇA VA ALLER ! ». Pour Marie-Frédérique,  le Relais doit représenter l’espoir et célébrer la Vie avant tout. Il est essentiel de rendre hommage à nos disparus, mais il est surtout fondamental de véhiculer un message d’espoir pour les personnes en traitement ou en rémission, pour les proches et pour tout un chacun !  

Voici un extrait de son témoignage à la Cérémonie des bougies du Relais pour la Vie de Namur 2017 :

« Oui ! On vous mutile le corps, et dans le cas du sein, la symbolique féminine est TERRIBLE à vivre (je pense que notre belle et riche langue française n’a pas suffisamment de synonymes pour faire passer le mot « terrible » !)

Oui ! Le traitement est dur (le mot « fatigue » ne voudra jamais plus dire la même chose).

Oui ! Un matin, vous vous réveillez des cheveux plein les mains.

Et, oui ! Votre FAMILLE et votre VIE sont bouleversées.

Mais vous avez le droit de le vivre bien, de continuer à travailler, à répondre à vos obligations, vous avez le droit d’être belle ou beau (même chauve et couturés de partout).

De continuer à rire, pleurer, râler, danser, chanter, aimer !

VIVRE ! C’est-à-dire, ne pas mettre sa vie de côté parce que l’on est malade…

Pourquoi j’ai accepté d’être ambassadrice du Relais pour la Vie ? Je veux tout mettre en œuvre pour que mes enfants (vos enfants) ne passent pas par la case cancer !

J’ai eu la chance d’être entourée de gens extraordinaires, d’amis qui m’ont dit : ‘tu sais, tu peux dire que ça ne va pas !’ Et ça, quand vous êtes considérée comme une Battante ça fait un bien fou ! Donc il me semble que c’est mon devoir de fédérer, de sensibiliser tout en gardant un message d’espoir parce qu’ON NE VANTE JAMAIS ASSEZ LES POUVOIRS DE L’AMOUR ET DE L’AMITÉ sur la désintégration des cellules cancéreuses.

Dans mon cas, l’heure est à l’étape positive, mais oh combien lourde et délicate, de la reconstruction ! C’est grâce à l’évolution de la recherche et, pour évoluer, il lui faut inévitablement des moyens. Ensemble, luttons pour que la vie continue, que chacune de ces petites lumières nous apporte l’étincelle nécessaire au chemin, à la VIE ! »

Plus d'informations sur: Global Heroes of Hope

Participez comme Battant ou Bénévole

 

Aidez-nous dans notre mission : partagez cette page avec vos amis et votre famille !