Témoignage: Sven, bénévole au Relais pour la Vie | Relais pour la Vie

Témoignage: Sven, bénévole au Relais pour la Vie

Sven, bénévole au Relais pour la Vie d’Alost, a cessé de fumer, entre autres, grâce au Relais . Il nous partage son expérience et raconte comment il a arrêté de fumer et adopté un mode de vie plus sain.

Arrêter de fumer, le début d'une belle histoire

"C'est Bart, président du Relais à l’époque, qui m'a persuadé de participer à " Tabacstop ", organisé par la Fondation contre le Cancer. Je connaissais le Relais, grâce à la radio locale, un de nos partenaires. Les deux premières éditions ont été diffusées en direct! Bart m'a convaincu lors de la deuxième édition. Contre toute attente, j'ai réussi à arrêter de fumer. 

C’était le début d'une belle histoire. D’abord, je suis devenu parrain de la troisième édition du Relais d’Alost. Ensuite, je suis devenu membre du comité de la dernière édition. Mais dans le domaine de la santé, le Relais m’a beaucoup aidé aussi. Comme beaucoup, j'ai perdu des amis proches et des membres de la famille à cause de la terrible maladie. J'avais souffert de graves insuffisances cardiaques quelques années plus tôt. Donc, là j'ai vraiment dû faire volte-face. 

Lentement, mais sûrement, une force, une voix me donnait de l'énergie pour adopter un mode de vie plus sain. Je pesais alors 110 kg. J'étais inscrit dans un club de fitness. Mais sans encadrement ni motivation, ça ne marchait pas. Même si je faisais des efforts pour bouger. J'ai donc contacté un coach personnel, et il m'a promis des résultats. Il était tellement convainquant que j'ai fait le pas. Et avec succès. "

Vivre différemment

"Six mois plus tard, j’ai perdu 40 kg. Aujourd’hui, je pèse 67-68 kg, j'ai un pourcentage de graisse de 9,9%, j'ai couru un demi-marathon, je marche 60 km d’une traite et je fais beaucoup de vélo. Je pratique beaucoup de natation, du moins quand les piscines étaient ouvertes (rires).  Comme j’avais une volonté de dingue, grâce à la motivation de Gert, mon coach, et de tout le monde au sein du club de sport, cela a fait de moi une personne différente.

J'ai appris beaucoup de choses : combiner une alimentation plus saine avec un entraînement cardio (marche, vélo, natation, ...) et un entraînement musculaire, est la formule gagnante. D’accord, je mange de temps à autres des frites de la friterie, une petite glace, ... il faut profiter quand même! Mais on apprend à vivre différemment, à manger des choses différentes, à se nourrir de beaucoup de légumes ... Parfois, on me demande pourquoi je suis soudainement devenu sportif, pourquoi je marche ou fais de longues promenades. Pourquoi j'essaie de repousser mes limites à vélo. La réponse est en fait très simple: je me sens vivre! Seul, entouré de nature, je m’émerveille pour une simple fleur, un oiseau qui volète, un écureuil qui croise mon chemin, le vent qui souffle si fort que mes jambes pèsent plus que des blocs de béton, mais continuent tout de même de bouger. Emerveillement et connexion. Sentir son cœur battre, combattre la la douleur. Pendant les longues promenades, il y a aussi le temps pour réfléchir.

 

Aidez-nous dans notre mission : partagez cette page avec vos amis et votre famille !